Voici le paysage réalisé durant le cours d'aquarelle de lundi dernier. Comme nous l'avons déjà souligné dans "Les Carnets de l'Aquarelliste", le cutter est un bon outil pour enlever de la couleur dans la peinture fraîche ou pour ouvrir des blancs en grattant la couleur sèche. Dans ce tableau, l'innovation réside en un autre usage original du cutter : l'artiste l'utilise pour prélever de la couleur et peindre directement sur le papier, comme avec un pinceau.

Cours_RP_4_novembre_2008

Sans titre. 28 x 20 cm. 2008. Toute reproduction, totale ou partielle, est strictement interdite. Any (total or partial) reproduction of this picture is strictly forbidden.

Here is the landscape that I painted on last Monday, during my watercolour lesson. As we said earlier in "The Watercolourist's notes", the Stanley knife is a good tool for scraping out colour from wet paint or scratching out colour on dry paint. For this painting, the innovation resides in another original use of the Stanley knife : the artist uses it to take colour from the palette and to paint directly on the paper, like a brush.