Je visiterai bientôt la Galerie Courtauld (Londres) pour y voir l'exposition "Sentiers vers la Célébrité : Aquarelles de Turner de la Courtauld", qui se déroule jusqu'au 25 janvier 2009. La Galerie Courtauld semble être le lieu approprié pour cette exposition : le jeune Joseph Mallord William Turner passa beaucoup de temps dans ce bâtiment, étudiant le dessin architectural alors qu'il était encore élève des Royal Academy Schools. La collection comprend quelques tableaux prêtés par la Tate Gallery ainsi que plusieurs pièces de la collection Courtauld.

L'exposition est divisée en 4 thèmes :

  • Première Ambition indique l'intérêt du jeune Turner pour l'expérimentation,
  • L'Attrait du Continent démontre la maîtrise de l'artiste pour un style plus artistique et imaginatif,
  • Illustrations littéraires vers 1816 – 1832,
  • Sable, Mer et Ciel ; Margate et Ruskin. Cette section décrit le rôle des collectionneurs et amis, dont le critique d'art John Ruskin, en tant que promoteurs des oeuvres de Turner. A cette époque, l'artiste se sentait davantage concerné par le temps, la lumière ou la couleur que par la précision.

Turner___autoportrait

Joseph Mallord William Turner, Autoportrait. 1798. Tate Gallery, Londres (UK).

I will soon visit the Courtauld Gallery (London) for the exhibition "Paths to Fame : Turner Watercolours from The Courtauld", running until January 25 2009. The Courtauld Gallery seems to be the appropriate setting for this exhibition : as a young man Joseph Mallord William Turner spent a lot of time in the building, studying architectural draughtsmanship as a student of the Royal Academy Schools. The collection includes loans from the Tate as well as pieces from The Courtauld’s own collection.

The exhibition is divided into four themes :

  • Early Ambition indicates young Turner's interest for experimentation,
  • The Lure of the Continent showcases Turner's mastery of a more artistic and imaginative style,
  • Book Illustrations circa 1816 – 1832,
  • Sand, Sea and Sky ; Margate and Ruskin. This section stresses the roles of collectors and friends, including art critic John Ruskin, as promoters of Turner's work. At that time, the artist was concerned with weather, light and colour rather than precision.