La Façade de la Passion est dédiée à la souffrance du Christ durant sa Crucifixion. En accord avec ce thème, elle présente une apparence austère et extraordinairement dépouillée, assortie d'éléments géométriques droits et anguleux. Cette façade évoque également les péchés des hommes. Plusieurs architectes ont oeuvré à sa construction et ont essayé de rester fidèles au style de Gaudí, tout en y apportant leur touche personnelle. La façade a été parachevée en 1990 grâce au travail du sculpteur Josep Maria Subirachs, à partir des dessins et notes laissés par Gaudi.

La façade de la Passion est orientée vers l'ouest et fait face au soleil, symbolisant ainsi la mort du Christ.

La sobriété de la façade est également remarquable par la présence des colonnes en forme d'os et des sculptures sobres réalisées par Josep Maria Subirachs, lesquelles renforcent l'atmosphère dramatique du design délibérément triste voulu par Gaudí. L'ensemble respecte le projet initial de Gaudí en terme de caractéristiques générales mais les détails ont été adaptés aux critères esthétiques modernes.

La façade est composée d'un porche constitué de six colonnes et possède trois portes. Ce porche comprend treize scènes et plus d'une centaine de scultpures, disposées sur trois niveaux. Elles s'élèvent en forme de S, relatant dans l'ordre chronologique les événements qui ont eu lieu au cours de la Passion du Christ.

L'une de ces scènes représente Longin, le soldat romain perçant de sa lance (la Sainte Lance) le flanc droit de Jesus Christ. Celui-ci est souvent identifié comme le centurion présent lors de Crucifixion et qui s'écria "Vraiment, cet homme était fils de Dieu". La légende de Longin s'est accrue au fil du temps et il est désormais connu comme celui qui s'est converti au Christianisme après la Crucifixion.

DeRyck_Sagrada-Passion_WEB0

Longin le Centurion / Saint Longinus, Sagrada Familia, Barcelona. Croquis / Sketch.

The Passion facade is dedicated to the suffering of Christ during his Crucifixion. According with this function, it has an austere and extraordinarily naked appearance, with geometric edged forms. The facade was supposed to show the sins of human beings. Several architects worked on it and they tried to remain faithful to Gaudí’s style while bringing their own style at the same time. The facade was completed by the sculptor Josep Maria Subirachs in 1990, from Gaudi's drawings and notes.

The Passion facade is directed to the West and faces the sun as a symbol for the death of Christ.

The sobriety of the façade is visible also by the presence of bone shaped columns and the sober sculptures carried out by Josep Maria Subirachs adding drama to the already deliberately sad Gaudí design. The whole respects the initial project of Gaudí with regard to its general characteristics, but the details are obviously adapted to the modern aesthetics.

The façade is composed by a six columns portico, with three doors. It comprises thirteen scenes and over one hundred carvings, arranged on three levels. They rise upwards in an S-shape, relating in chronological order the events that took place during Christ’s Passion.

One of these scenes depicts Longinus, the Roman soldier who stabbed his lance (the Holy Lance) into Jesus Christ’s side. This individual is further identified in some versions of the legend as the centurion present at the Crucifixion, who said that Jesus was the son of God. Longinus' legend grew over the years to the point that he was said to have converted to Christianity after the Crucifixion.